Skip to Content

À L‘ARRACHE #6 + MARC BRUNIER-MESTAS et OLIVIER DEPREZ

@

ATELIER CARBORUNDUM
22 rue des Boisseliers, 30610 Sauve

Exposition du 05 décembre 2017 au 03 février 2018
Vernissage le samedi 02 décembre 2017 dès 18h00
En présence de Marc Brunier-Mestas et d‘Olivier Deprez

Oscillant de la gravure à la sérigraphie, À L‘ARRACHE est un projet d‘exposition international dédié à l‘estampe et à l‘activisme graphique. Impulsé par l‘École d‘arts plastiques de la ville de Riom (63) et dirigé à la gouge par l‘un des chefs de file de l‘estampe alternative mondiale, Marc Brunier – Mestas, l‘exposition À L‘ARRACHE s‘est ouverte cette année pour sa sixième édition durant la triennale mondiale de l‘estampe de Chamalières (63).

Montrée durant le mois d‘octobre 2017 dans la salle d‘exposition des Abattoirs de la ville de Riom, À L‘ARRACHE #6 regroupe comme chaque année de nombreux graveurs et sérigraphes d‘horizons différents. Ces artistes Bad Girls et Dirty Boys du multiple appréhendent par leurs techniques de nouvelles conceptions artistiques, repoussant ainsi les frontières de leurs pratiques, comme celle des mentalités. La matière imprimée reprend ici sons sens critique, tandis que les artistes présentés s‘inscrivent dans la continuité de maîtres tels que Dürer, Goya ou Daumier.

Regroupant au total plus de deux cents estampes, À L‘ARRACHE #6 est à la fois un regard croisé et foisonnant issu de toutes les cultures et de toutes les origines, ainsi qu‘un laboratoire expérimental où tout peut survenir et tout peut exister.

Pour cette sixième édition, soixante-dix artistes ont réalisés une oeuvre originale pour l‘occasion. Elles sont toutes regroupées dans un portfolio réalisé à soixante-quinze exemplaires. Ce coffret permet d‘exporter l‘exposition À L‘ARRACHE #6 partout où elle pourra s‘installer. Pour sa première itinérance depuis Riom, l‘ATELIER CARBORUNDUM est heureux d‘accueillir ce portfolio dans ses murs.

 

Marc Brunier – Mestas

Marc Brunier-Mestas est né en 1968, il vit et travaille en Auvergne. Étudiant à l’Ecole des Beaux Arts de Clermont-Ferrand et diplômé en 1993, MBM a appris à travailler le volume, l’installation; il les utilise depuis constamment, dans un art consommé de dérision empreinte de poésie. Pour autant, ce que nous retiendrons ici, c’est le compagnonnage – exigeant, boulimique, vital – de l’art de la gravure. La vigueur de sa gouge sur linogravure donne naissance à des histoires narrées à traits puissants et enveloppants, des noirs veloutés ou angoissants, des blancs purs, accrocheurs de lumière et d’espace.
Marc Brunier-Mestas aime jouer. Ses personnages envahissent les compositions par leur agitations dérisoires. Êtres hybrides, drolatiques ou inquiétants, humains ithyphalliques et libertins, tous Freaks en représentation du petit cirque du quotidien, tous nous crient „Attention danger, le pire est à venir !“. Le graveur incise la vie comtemporaine telle qu’il la voit, telle qu’il la redoute, telle qu’il l’envie, telle qu’il la vit. C’est à travers une voracité d’images que Marc Brunier-Mestas s’inscrit dans la lignée des graveurs noirs modernes : Jarry, Dix, Kirchner …
Chez lui tout se mélange, s’entredévore, et s’expérimente mutuellement sur le mode „pervers polymorphe“ propre à la petite enfance. Les postures convenues, les bienséances, les hiérarchies, les avachissements de situation, y sont cruellement hachés menu. Cela relève de Jérôme Bosch, du surréalisme le plus échevelé, de Robert Crumb, de la tératologie grandvillienne, mais surtout d’un „Panique“ pire que celui de Topor, dans le grand chamboulement non seulement des corps et des apparences divers, mais des situations sociales mêmes.
Marc Brunier-Mestas est aujourd’hui l’un des chefs de file de la gravure alternative mondiale avec de nombreuses expositions personnelles en France et à l’étranger (Chenshia Museum de Wuhan – Chine, Corpus Christi Gallery – Texas, Arts Factory – Paris … ).MBM est diffusé entre autres par le Dernier Cri, United Dead Artists et les éditions Derrière la salle de bain.

 

Olivier Deprez

Olivier Deprez est un bédéiste, graveur sur bois, né en 1966 à Binche en Belgique. C’est en juin 1992 qu’il obtient son diplôme de dessinateur à l’Institut St-Luc de Bruxelles. Dans cette école d’art il rencontre les amis (Thierry Van Hasselt, Vincent Fortemps, Jean-Christophe Long, …) avec qui il fonde Frigo Production, un collectif devenu ensuite la maison d’édition Fréon et enfin Frémok suite à la fusion avec l’éditeur francais Amok en 2003. Au cours des années quatre-vingt-dix, il participe à la création de la revue Frigobox, ainsi qu’à la création du festival Autarcic Comix et mène des recherches dans le domaine de la théorie narrative et visuelle avec la complicité de Jan Baetens, écrivain et théoricien flamand. Olivier Deprez dirige aussi des ateliers de création en narration visuelle dans différentes écoles d’art en Europe (La Cambre à Bruxelles, le Royal College of Art à Londres, entre autres).
Le premier ouvrage qu’Olivier Deprez publie est une adaptation en gravure sur bois du roman « Le Château » de Franz Kafka (Frémok, 2003). En 2006, il participe au projet théâtral The Attendants Gallery. C’est à cette occasion qu’il rencontre le comédien Miles O’Shea. Avec lui, il crée en 2007 la RollingTowerTable. Cette machine à imprimer et colporter des gravures est au centre de BlackBookBlack, un projet dédié à la gravure et au livre que rejoint un peu plus tard la graphiste et typographe Alexia de Visscher. En 2009 il publie « Lenin Kino » (Frémok, 2009), un livre qui puise son titre et sa source dans un ouvrage consacré aux rapports entre Malevitch et le cinématographe, puis en 2010 « On va tuer Adams » d’après des poèmes de Jean-Luc Caizergues à la maison d’édition « Lustres ».
En 2014 paraît « Après la mort, après la vie », un livre co-gravé avec Adolpho Avril, un jeune artiste participant régulièrement aux ateliers créatifs pour personnes mentalement déficientes de La « S » à Vielsalm, dans les Ardennes belges. S’en suit un film cinématogravé du même titre et lui aussi co-réalisé avec Adolpho Avril. Le film « Après la mort, après la vie » est présenté au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles en janvier 2016. Poursuivant sa collaboration avec des artistes souffrant de déficience mentale, il propose en octobre 2017, un atelier de cinématogravure au centre de psychothérapie institutionnelle de St-Martin de Vignogoul dans l’Hérault. En résulte un film cinématogravé collectif intitulé « L’oisive ».
En 2017, pour la maison d’édition Espace Nord, Olivier Deprez réalise en gravure sur bois le boîtier et la couverture de la réédition en tirage limité du livre de Charles de Coster « La légende d’Ulenspiegel ». De 2009 à 2017, il mène aussi le projet multimédia WREK avec deux artistes, Miles O Shea et Marine Penhouët. Depuis 2005, Olivier Deprez vit, grave, dessine et peint dans les Cévennes.

 

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Merken

Marc Brunier- Mestas, Olivier Deprez, Federica de Ruvo, Albert Foolmoon, Ar-déco, Philippe Huin, Audrey Jamme, Julia Kaulbach, Pole Ka, Manu Poydenot, Clothilde Staës, Colette Stephens, Mattt Konture, Nicolas Fremion, Hadrien Alvarez, David Leleu, Sandra Vérine

 

La galerie Carborundum présente en collaboration avec les ateliers de sérigraphie Arrache-toi un Oeil (Paris), Galerie E2 (Bruxelles), Epicericords (Alès), Hors-Cadre (Villefranche de Rouergue), Imprimerie Trace (Concots), Le Dernier Cri (Marseille), Le Cagibi (Lille), Palefroi (Berlin), Papier Gachette (Strasbourg), Staalplaat/Le Petit Mignon (Berlin), Super Loto Editions (Beauregard) un large choix de micro-éditions et affiches sérigraphiées, mais aussi de multiples, de cartes, d’autocollants, etc.

 

30.07.2017: Concert Guts Pie Earshot

09.07.2017 – 09.09.2017: Exposition Accrochage d’été

29.05.2017: Vernissage SABORDAGE ! + concerts

08.10.2016 – 24.12.2016: WHERE EAGLES DARE et DRAWING LIVE par Sandra Vérine

18.10.2016 – 11.09.2016: O animaux: Mattt Konture – Hadrian Alvarez – Nicolas Fremion – Colette Stephens

09.04.2016 – 12.06.2016: David Leleu / Iconotropy #1

Atelier Carborundum

22 Rue des Boisseliers

30610 Sauve

fix:        + 33 (0) 9 67 32 57 01

mobil: + 33 (0) 7 89 01 60 25

horaires d’ouverture:

mardi – samedi: 10:30-13:00; 15:30-19:00